Les formalités de voyage en Europe, en Asie et en Afrique

Pour un voyage sans tracas, il convient de vérifier avant le départ les formalités de voyage dans le pays de destination. Actuellement, les touristes présentent un certain engouement pour les vacances en Asie et en Afrique. Cependant, on constate aussi que l’Europe accueille aussi des millions de touristes chaque année. Voici donc les formalités de voyage à savoir pour ces trois continents.

Les documents obligatoires

Les destinations que vous laissent entrevoir les sites comme Éclopée Voyageuse vous font rêver. Vous avez alors décidé de faire le tour de plusieurs pays du monde et de commencer votre périple par l’Europe, puis l’Asie et enfin l’Afrique. Pour voyager dans 3 continents, vous devez présenter les documents demandés par les pays d’accueil. Pour un voyage en Europe, la règle est simple : une carte nationale d’identité suffit pour les voyages dans un pays membre de l’Union Européenne et dans les pays limitrophes. Mais, dès lors que le voyageur quitte l’Union Européenne notamment pour aller en Asie ou en Afrique, il aura besoin d’un passeport biométrique en cours de validité. Ce document est délivré par la mairie. Le délai moyen d’attente est de trois semaines. Mais, à l’approche de l’été, les demandes sont très nombreuses ce qui provoque un retard dans la délivrance des passeports.

Le visa parfois facultatif

Le visa est un document qui autorise un étranger à se rendre dans un pays étranger spécifique. Cette autorisation est limitée dans le temps. De plus, le visa spécifie la nature du voyage qui peut être destiné au tourisme, au travail ou aux études. Dans certains pays d’Asie comme le Cambodge, Laos et la Philippine, l’obtention d’un visa de voyage est obligatoire. Pour l’Afrique, nombreux sont les pays qui exigent la possession d’un visa de voyage avant de pouvoir poser les pieds sur le sol. C’est le cas notamment du Kenya, de la Tanzanie, du Rwanda et de la RDC. Cependant, la procédure de demande est simplifiée.
Pour l’entrée en Afrique du Sud, à partir de 2015, la présentation d’un justificatif attestant le lien de filiation avec son enfant est obligatoire. Ce document doit être présenté à l’entrée comme à la sortie du territoire sud-africain.

LEAVE A COMMENT