Le Visa au canada

C’est un fait ! Quand vous projetez de faire un voyage en dehors des limites du territoire, il est obligatoire de se préparer à quelques démarches administratives. Outre les demandes passeports et de renouvèlement de ce genre de document, vous devez également prendre en compte la demande de VISA. Pour une escale au Canada par exemple, voici les bons à savoir.

Une facilitation des accès aux VISA

Depuis quelques années, dans le but de désengorger les bureaux administratifs, le pays du Grand Nord a également opté pour une facilitation d’accès à son VISA et à ses autorisations de séjour. Son homologue les États-Unis d’Amérique et lui est les seuls pays actuellement disposés à accorder des documents officiels de ce genre en ligne.
Pour un séjour de courte durée, notamment de 3 mois consécutifs, dans les frontières canadiennes, vous n’avez pas vous déplacer auprès des ambassades. Le ESTA ou le Visa électronique s’obtient en quelques clics. Il est toutefois à noter que l’autorisation n’est valable que pour 2 ans uniquement.
Les formulaires et les documents nécessaires afin d’y prétendre sont disponibles en ligne.

Certains sont exemptés de VISA

Si pour la majorité des pays, une demande de VISA est nécessaire afin de franchir les douanes canadiennes, ce n’est pas le cas de tous. Il semble utile de préciser que ceux qui bénéficient d’une double nationalité ne comptent pas.
Parmi les ressortissants exemptés, on compte par exemple ceux de l’Allemagne, de l’Andorre, de l’Australie et de l’Autriche, des Bahamas, du Corée du Sud, de France et de bien d’autres. Une liste est à portée de clic sur le site officiel de l’ambassade canadienne.

Les préparations de rigueur

Pour une escale réussie au Canada, vous devez faire quelques préparatifs. Ce pays est très grand et renferme en elle des vestiges d’une grande beauté. Choisir la bonne destination semble être la première étape.
En outre, veillez à bien calculer la durée de votre séjour en fonction des délais de validité de vos documents. Cela vous éviter de perdre du temps, ou d’être en conflit avec les autorités en place. Généralement, il est préférable de rentrer en laissant 2 ou 3 jours de validité en plus aussi bien dans le ESTA que sur le passeport.

LEAVE A COMMENT